Interactions Mammifères

La déprédation :

Les navires de pêche opérant dans les zones australes sont confrontés à des pertes de poisson occasionnées par les orques (Orcinus orca), les cachalots (Physeter macrocephalus) et les otaries (Arctocephalus sp.).  Ces mammifères viennent en effet se nourrir des poissons pris sur les lignes d’hameçons (palangre), ce phénomène est connu sous le nom de déprédation. Environ 30% du poisson (Dissostichus eleginoides) pris sur les palangres à Crozet est pris par les mammifères avant de remonter à bord et 5% à Kerguelen.

Orques

ANR Orcadepred : « Evaluation des conséquences écologiques et socio-économiques de la déprédation exercée par les cétacés sur les pêcheries à la palangre : Mise en œuvre d’une approche technico-économique en vue de sa suppression »

Dans la continuité du programme d’observation des pêcheries australes une ANR nommée « Orcadepred » a été lancée début 2018 portée par le CNRS de Chizé en partenariat avec le MNHN, l’ENSTA Bretagne, IMAS (Institute for Marine Antarctic Studies) en Australie, l’Université de Bretagne Ouest, l’IFREMER (Laboratoire de Biologie Halieutique, Brest), l’INRA, l’IRD.

Les objectifs d’OrcaDepred sont d’une part de mieux comprendre le phénomène de déprédation et l’écologie des espèces de cétacés impliquées afin de proposer aux armements de pêche des solutions opérationnelles et technologiques à la déprédation.

Les objectifs développés dans le cadre de cette ANR sont les suivants :

  • Comprendre les comportements des mammifères impliqués en présence et en absence de navires.
  • Identifier les individus et groupes interagissant
  • Estimer la proportion de déprédation sur la ligne au fond et lors de la remontée de la ligne.
  • Caractériser les signatures acoustiques des navires
  • Estimer les pertes économiques dues à la déprédation (consommation de carburant …) et les conséquences en termes écologiques
  • Explorer les possibilités de dispositifs de protection de poisson (cage)

ANR Orcadepred